Autres émissions

Bernard Maitenaz, inventeur du verre progressif, entretien exclusif

Eurêka ! Du déclic à l’invention,
Émission scientifique à partir du mercredi 10 novembre 2010 à 19h

Présentée par Alexis

Diffusions
Mercredi 10 novembre à 19h : première partie – sur sa formation, sa carrière, les pistes de l’inventeur et de l’invention, ponctuées d’anecdotes
Vendredi 12 novembre à 19h : seconde partie – sur l’équipe, les rencontres, la réalisation et la protection de l’invention, toujours agrémentées d’anecdotes, et pour finir, la vision du futur
Et l’intégrale Lundi 15 novembre à 19h   Disponible en archives (en bas de la page)

Découvrez la fabuleuse épopée d’un inventeur à travers la nouvelle émission d’OTORADIO, Eurêka ! Du déclic à l’invention

Derrière un objet commun du quotidien se cachent de nombreuses difficultés. Pour devenir un élément incontournable, les inventeurs provoquent une rupture par rapport aux réalisations précédentes.

Le verre progressif est l’un de ces objets. Dans les années 1950, on passe du verre double foyer à un verre à courbures variables pour équiper les lunettes pour presbytes.

Qui est l’inventeur du premier verre progressif ?

Découvrez la fabuleuse histoire de Bernard Maitenaz, l’inventeur du premier verre progressif, commercialisé en 1959 sous le nom de Varilux (marque de la société française Essilor).

bernard-maitenaz-alexis-siteweb

Qu’est-ce qu’un verre progressif ?

Un peu de sciences !
A la quarantaine, le pouvoir d’accommodation du cristallin diminue. Ce dysfonctionnement n’est pas une maladie mais un phénomène naturel dû au vieillissement du cristallin (une partie de l’œil). Pour combler cette déficience nommée presbytie, une seule solution efficace : Utiliser un verre progressif permettant de voir net à toutes distances (de près comme de loin).
Depuis plus de 50 ans, les verres progressifs sont améliorés pour corriger les aberrations (sur les parties latérales du verre entre autres…).
Certaines personnes ont du mal à s’adapter à ce type de verre, ou ne peuvent pas acquérir ce type de lunettes. Ils choisissent une méthode ancestrale pour corriger leur presbytie : utiliser un verre-loupe (uniquement utilisable pour la lecture) ou un verre double-foyer (permettant de voir net de près comme de loin, mais flou à une distance intermédiaire).

Un peu d’histoire !
L’histoire que nous vous allons vous raconter est celle d’un homme passionné qui a bouleversé le monde ophtalmique par son invention. Bernard Maitenaz arrive à Essel en 1948 en tant qu’ingénieur d’études. Il quittera l’entreprise en 1991 en étant le PDG d’Essilor (fusion d’Essel et de Silor en 1972).
Il réalise un travail remarquable et acharné durant de longues années pour mettre au point le premier verre progressif. Par des calculs surhumains (sans machines à calculer), et avec les moyens du bord, il persévère et n’abdique pas malgré les difficultés.
Suivez la fabuleuse histoire de Bernard Maitenaz dans cet entretien exclusif où l’inventeur livre les secrets de son invention et de son succès.

Le livre de Jean Claude Le Roux : « L’épopée Varilux »

Le livre de Jean Claude Le Roux : « L’épopée Varilux »

Livre chronologique sur l’histoire des 50 ans du verre progressif ophtalmique.

Exposition "Bien vu Varilux..." aux Arts et métiers à Paris

Exposition « Bien vu Varilux… » aux Arts et Métiers à Paris

Rétrospective des publicités autour des premiers verres progressifs de 1959 à 1969. Exposition, au musée des Arts et Métiers à Paris, en novembre 2009, intitulée « Bien vu Varilux , 50 ans d’innovation du verre Varilux »

L’interview est entrecoupée d’extraits de chansons à thème sur l’invention …

Écoutez la première émission en quasi-intégralité (version 1 heure) :

Disponible en écoute sur iPhone/iPod ou iPad (en téléchargeant l’application Otoradio) . Ou bien téléchargez l’interview de Bernard Maitenaz, l’inventeur du verrre progressif Varilux

Donnez votre avis ! … et rendez-vous pour de futures aventures dans Eurêka ! Du déclic à l’invention

maitenaz

Alexis

novembre 10th, 2010

5 comments