News

Le débat sera t-il avorté ou reporté à Cachan pour les Municipales 2020 ?

Le débat sera t-il avorté ou reporté à Cachan pour les Municipales 2020 ?

Le débat de Cachan en 2020 a du plomb dans l’aile !

Mise à jour au 11 mars 2020

Ce n’est pas officiel mais c’est tout comme !

Le débat démocratique n’aura pas lieu en 2020… faute de la participation de la maire sortante Hélène De Comarmond.

Dépassée depuis plus de 24h, nous n’avons pas reçu de confirmation à notre invitation, malgré nos relances nombreuses. Nous avons reçu une seule réponse disant que Mme De Comarmond était disponible pour une interview, comme nous l’avions fait dans au moins une autre ville. Sur Arcueil en effet, mais le scrutin est différent. Avec 6 listes dont 4 avec les principaux partis politiques nationaux, ce n’était pas possible autrement. Avec 2 ou 3 candidats, le débat démocratique prime.

Nous remercions les 2 autres candidats, le docteur Sébastien Trouillas et Maxime Mégret-Merger , ayant accepté le débat mais il n’est pas envisageable de faire ce débat à 2 (sauf si la liste de la majorité municipale n’était pas au second tour, ce qui est très peu probable).

Nous nous excusons auprès de nos radionautes Cachanais ayant répondu massivement pour ce débat mais cette annulation est indépendante de notre volonté.

Nous réfléchissons à une nouvelle alternative pour l’entre-deux-tours.

Rappel des faits au 7 mars 2020 :

Cachan, nous avons pris l’habitude d’organiser un débat pour les Municipales.

Jean-Yves Le Bouillonnec, le député et maire sortant, a accepté cet exercice en 2008 et en 2014, et a été réélu à chaque fois.

Mais cette année, nous essuyons un refus de la nouvelle maire sortante, Hélène De Comarmond. La candidate reproche à ses adversaires de ne pas avoir diffusé de programmes, condition sine qua non pour la tenue du débat. Nous déplorons ce choix qui reste très contestable.

D’une part, on peut trouver facilement le programme de 20 pages de la liste En Avant Cachan ! (et prone le débat citoyen p.2 !)

On peut avoir connaissance des idées et des grandes lignes du programme de la liste Mieux vivre à Cachan mais qui ne souhaite pas stratégiquement diffuser leur programme trop tôt.

A noter qu’un programme de 13 pages a finalement été publié le week-end du 7-8 mars. Ce qui lève la réclamation à la tenue de ce débat.

Aussi, ces listes ont validé durant la semaine du 2 mars leur profession de foi que recevront les habitants.

D’autre part, il serait alors aisé à la candidate sortante de mettre sur le fait accompli le manque de préparation de ces adversaires n’ayant pas de programme.

Et aussi, le pourrissement de l’initiative en retardant la réponse définitive à vendredi (alors que la date butoir était mardi soir pour la bonne tenue du débat).

Enfin, le débat est évidement là pour mettre en exergue les différences entre candidats. Comment pousser les électeurs à voter et lutter contre l’absentéisme (49% en 2014) si la candidate sortante renonce au débat ?

L’enjeu majeur est de permettre aux électeurs indécis de se décider, et nous croyons possible avec une initiative citoyenne  et égalitaire entre les candidats.

Le débat de ce dimanche 8 mars 2020 à une semaine du premier tour est donc annulé.

Nous n’abdiquons pas à Otoradio !

Nous renouvelons l’invitation aux candidats maintenus au second tour pour un débat de l’entre-deux-tours mardi 17 mars (après la clôture des inscriptions pour le second tour).

Sans surprise, les 2 candidats Maxime Megret-Berger et Sébastien Trouillas ont d’or et déjà donné leur accord de principe et nous espérons cette fois-ci une réponse positive de la maire sortante.

Décryptage de la campagne à Cachan : les inconnues qui font peur à la majorité.

Une candidate moins populaire pour la majorité  

La maire sortante Hélène De Comarmond, se présente pour la première fois en tête de liste puisqu’elle a succédé à Jean-Yves Le Bouillonnec en cours de mandat. C’est donc l’inconnu des urnes pour elle, moins populaire que son prédécesseur.  

Néanmoins, sa liste est en ordre de bataille avec toutes les forces de gauche réunies ce qui n’avait pas été le cas en 2014 avec la candidature dissidente de Thierry Didier. Elle propose un programme de 24 pages.

 L’opiniâtreté d’un adversaire

La liste menée par le docteur Sébastien Trouillas est aussi l’incertitude de ce scrutin. Elle se compose d’une équipe entièrement nouvelle aux élections locales, mais qui a débuté sa campagne depuis un long moment. La majorité n’avait pas pour habitude d’avoir un adversaire aussi tenace. Avec l’investiture des Républicains, cette candidature s’oppose radicalement à la majorité municipale, mais la liste reste plus citoyenne qu’à droite selon elle.  

Un candidat au centre en arbitre

Plombé par l’impopularité du président de la République, le marcheur Maxime Mégret-Merger trouve un second souffle sur le terrain et espère compter sur la réserve des voix du centre.

=> Découvrir les résultats au premier tour à Cachan

Alexis

mars 7th, 2020

5 comments

5 Comments

  1. Alexis says:

    En effet, Philippe, on ne va pas échapper à la grippe de l’abstention.

    Un débat aurait bien aidé les concitoyens à se décider en restant chez eux en pleine crise du coronavirus et des mesures de restrictions de sorties et de fermeture des lieux.

    Cher Serge Beauregard, j’ai arrêté l’échange tant que vous ne répondrez pas à la question de qui êtes-vous? Mais merci pour vos leçons de journalisme !
    Otoradio, étant un média de parole, donnez-moi un contact (en privé) afin de vous inviter à réagir à la prochaine émission d’Otoradio

  2. anabelle says:

    otoradio est apolitique et restez le
    tant pis pour cachan et dommage pour toi alexis

  3. Philippe Lorette says:

    Mesdames, messieurs, faites en sorte que la démocratie ne soit pas définitivement affectée par la grippe (de l’) A(bstention!

  4. Alexis says:

    Merci Serge Beauregard de la peine prise pour m’écrire,

    Avant tout, puisque vous sous-entendez que je sois le soutien d’un candidat (totalement faux et j’y reviendrai), j’aurais aimé que vous vous présentiez.
    Quel lien avez-vous avec la liste de la maire sortante ? Puisque vous paraissez défendre cette liste, reconnaissez que cela rend votre avis plutôt subjectif.

    Néanmoins, j’ai appris des éléments intéressants que je ne savais pas, et en soit, cela rejoint l’idée que je me fais du débat : permettre à tous les candidats de s’exprimer, de s’expliquer, de répondre à une personne neutre et de confronter les idées et les programmes en face à face. Je défends cette démocratie directe bien plus enrichissante que les sempiternels tracts de campagne.

    Ce n’est pas le plus important mais vous insinuez par l’adverbe “curieusement” une omission volontaire dans l’article alors que vous vous contredisiez en disant que je l’ai annoncé auparavant dans la présentation des candidats. L’anti-virus Bit Defender bloque toujours l’accès du site de campagne de Maxime Mégret-Berger (mais permet cependant de consulter la page si on le souhaite) mais j’ai pensé que c’était résolu car j’ai pu me connecter sans problème sur un autre ordinateur (protégé par McAfee).

    Vous commencez en disant que mon “commentaire est partisan”. Pouvez-vous me décrypter ce qui vous fait dire que je sois partisan, et de qui, dans cet article?

    Je peux concevoir que mon article vous déplaise mais j’ai juste révélé des faits.

    Vous insistez sur le “journalisme engagé” sur Otoradio. Encore une fois que voulez-vous dire? Précisez votre pensée.

    Otoradio est une association apolitique mais oui, Otoradio est très engagée dans ses missions et enqui nous-sommes, mais pas comme vous nous stigmatisez.

    Si nous organisons des débats, c’est que nous ne sommes liés d’aucune forme à un candidat.
    Personnellement, je n’ai encore jamais rencontré les trois têtes de listes.
    Pour vous faire une confidence, c’est finalement de Mme De Comarmond que je suis le plus proche puisque j’ai découvert très récemment un lien entre ma famille et celle de la maire de Cachan que je n’aurai, semble-t-il, pas l’occasion de lui parler (en off).

    Pour clore toute polémique inutile, demandez aux nombreux intervenants ayant participé à nos débats (2 fois Jean-Yves Le Bouillonnec et Marie-Hélène Amiable, Thierry Didier, Daniel Breuiller…) ce qu’ils ont pensé du débat. Tous sont unanimes et ont salué le débat démocratique et notre neutralité.

    Dans un souci de conciliation, si tous les programmes sont désormais publiés ou le seront (condition sine qua none pour la maire), pourquoi ne pas accepter notre débat reporté à l’entre-deux-tours ? Fin de la polémique.

  5. Serge Beauregard says:

    Votre commentaire partisan (on peut comprendre que vous êtes interéssé à faire de l’audience mais est-ce déontologique ?) est truffé de contre vérité.. Le programme de LERM n’est connu- surprise- que depuis hier 6 mars ! par ailleurs sur un site internet dont la plupart des antivirus refuse l’accès (comme vous l’aviez signalé mais que vous oubliez curieusement d’indiquer aujourd’hui) .. Quant au programme du candidat des Républicains et de Debout la France (soutien de Le Pen) il reste inconnu. Il serait -parait-il- présenté aujourd’hui 7 mars ??? Jusqu’à ce jour ce Filloniste n’a fait que du buzz en disant tout et son contraire.. son tweet d’octobre sur les horaires de piscine réservés au femmes avec une maitre nageuse femme, en étant la première mais pas la dernière illustration.
    Dans cette affaire vous êtes juge et partie, et manquez sérieusement de distance, votre lourde insistance en devient même curieuse. Le journalisme engagé, n’est pas honteux en soi à partir du moment où la couleur est annoncée. ce que vous évitez soigneusement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.