Culture locale sur ... Bagneux

Course de Push Cars à Bagneux, le 14 octobre 2009

La voiture sans moteur dans l’air du temps

Emission Culture locale sur… Bagneux, présentée par Sylvie

Reportage réalisé et photographié par les jeunes balnéolais du « Jardin des savoirs » et de l’atelier « La bricolade », avec le soutien de Valérie Pellerin et Frédérique Monneau.

Diffusion le lundi 12 octobre 2009 à 19 heures

Les courses de Push Cars se développent durant la première moitié du XXème siècle, en Allemagne, aux Etats-Unis puis en France. Quelques décennies plus tard, en 1981, les Francas (association d’éducation populaire), s’approprient l’activité, d’abord, en organisant des courses régulières locales qu’ils répandent ensuite dans les centres de loisirs de toute la France par l’entremise de leur savoir-faire technique et logistique.

Une course non automobile

Jean-Louis Pinard, responsable du Centre Social et Culturel de la Fontaine Gueffier est passionné de Push Car. Il suggère l’activité à deux animatrices du centre Valérie Pellerin et Frédérique Monneau. Elles lancent le projet, le soumettent à des jeunes de 6 à 17 ans, rallient d’autres centres de la ville et proposent de créer un atelier de fabrication de Push Cars et aussi de préparer cette course non automobile dont la date sera fixée au 14 octobre.
La voiture sans moteur est dans l’air du temps ! Le Push Car est un véhicule roulant sans moteur fabriqué avec des objets de récupération, dirigé sans freins avec une barre de direction et poussé à la main. Cette invention d’un peu plus d’un siècle prend forme selon un « cahier des charges » qu’on pourrait qualifier d’ « exemplaire » car l’activité Push Car consiste non seulement en un exercice pratique obéissant à des règles scientifiques et techniques mais la construction de ces voitures sans moteur vise aussi, d’une part, à sensibiliser les jeunes, aux questions de l’environnement en utilisant uniquement des matériaux de récupération et à la prévention routière, et d’autre part, à apprendre à travailler en équipe et développer des activités transversales.

Ce reportage, diffusé le 12 octobre à 19 heures sur Otoradio, fait partie de ces initiatives transversales. Il est réalisé par les jeunes participant à la course de Push Cars du mercredi 14 octobre avec le soutien de Valérie Pellerin et Frédérique Monneau.
Nous sommes dans l’atelier « La bricolade », des enfants assemblent leurs voitures tandis que Nicolas Trüb, parrain de la course et inventeur du Cyclospace répond aux questions des jeunes reporters sportifs.
Cette course est la première édition des rencontres interstructures de Push Cars à Bagneux, elle a lieu sur le terrain de l’espace scolaire Marcel Cachin de Bagneux, le mercredi 14 octobre 2009 de 14 heures à 17 heures.

Cette émission n’est plus en archive depuis février 2016. Pour la réécouter, veuillez écrire un commentaire en bas de page. 

sylvie

octobre 12th, 2009

5 comments

5 Comments

  1. Pingback: La caisses à savon : une façon originale de faire ses courses ! | Ouvre Tes Oreilles sur OTO RADIO

  2. Pingback: La course de caisses à savon : une façon originale de faire ses courses | Ouvre Tes Oreilles sur OTO RADIO

  3. Pingback: 20 mai 2011 : OTORADIO passe la 5ème

  4. sylvie says:

    Merci aux enfants du Jardin des savoirs et de l’atelier La bricolade, aux enfants des centres culturels de Bagneux réunis à la Fontaine Gueffier par Frédérique Monneau et Valérie Pellerin, tous ont contribué à la réalisation des voitures, de la course et du reportage. Le jour de la course il y avait une très bonne ambiance, et de jolies voitures toutes très originalement décorées, une organisation sans faille sous un soleil magnifique et beaucoup de champions!!!!

  5. alexis says:

    -Félicitation pour cette initiative ludique et citoyenne (pour le recyclage, pour l’environnement)
    -Grandiose ce montage avec la participation des enfants reporters et apprentis ingénieurs automobiles (euh qu’est-ce-que je dis … plutôt ingé voiture sans moteur, n’est-ce-pas Sylvie !!)
    -Une mine d’astuces : les roues de poussettes ou de vélo, le bon boulon, le coussin pour l’airbag…
    -J’ai reconnu Irie Kane, Silmarils comme illustrations sonores.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *