Culture & Découverte

Ministère des Affaires Populaires, interview du groupe.

Découverte du groupe Ministère des Affaires Populaires (MAP) : des ch’tis hors du commun

Sorti de leur 2ème album « Les bronzés font du Ch’ti » – le concert à Bagneux en 2008 – l’interview

Après leur premier album « Debout là D’dans ! » qui a ravi le public, on attendait avec impatience le second album de MAP. Dans l’interview d’un des 2 rappeurs, Dias (anagramme pour Said) nous parlait d’une sortie en octobre 2008… Il a fallu finalement attendre avril 2009 pour la sortie du nouvel album de MAP  « Les bronzés font du Ch’ti » (sorti en avril 2009). Mais sous l’effet à la fois parodique et cinématographique du titre, c’est surtout le double sens qui est mis en avant : « bronzés » pour les 2 rappeurs d’origine Algérienne et « Ch’ti » pour ces jeunes venant du Nord.

Et il l’avait déjà annoncé lors du live à Bagneux en avril 2008 : Ecouter l’ extrait du concert de MAP de Bagneux (festival Chorus) (Emission en intégralité en bas de page).
Allusion à la bannière honteuse déployée par des « supporters » du PSG lors de la finale de la coupe de la ligue PSG / Lens au stade de France le 29 mars 2008.

Ecouter l’interview du groupe MAP rencontré au festival Chorus à la salle des fêtes de Bagneux (le 5 avril 2008)

H.K, rappeur du groupe MAP

H.K, rappeur du groupe MAP

Saïd, rappeur du groupe MAP

Saïd, rappeur du groupe MAP

  • Un rap hors du commun qui fédère comme l’indique le titre éponyme de leur premier album « Debout là D’dans »
  • Une musique entrainante et insolite mélangeant violon, accordéon et DJ
  • des textes ironiques, drôles, percutants et alertants.
Les musiciens du groupe MAP (violon, accordéon et DJ)

Les musiciens du groupe MAP (violon, accordéon et DJ)

1ère partie de l’entrevue dans l’émission Culture & Découverte :

Dans l’entrevue, Said s’exprime sur la formation du groupe (avec l’écriture de Lillo) et sur la production artisanale du premier album.  Il revient sur ses racines (du Nord de la France). Il évoque aussi la chanson Manich Mena sur l’histoire du père immigré Algérien venant en France. Il montre son rôle de monter . Il revendique ses luttes politiques mais écarte l’idée d’être collé à un parti. Réflexion intéressante sur les manifestations spontanées et solidaires.

Extrait du titre « Lillo » en live, et d’autres …

En coulisse : à la fin de la première partie, un moment imprévu est survenu : le téléphone portable de Said sonne sur la musique de « Fallait pas l’inviter » et il renverse son café sur son jeans. Il en vient cette phrase « j’ai qu’un jean pour aller en Palestine ». (NDRL : juste après le concert à Bagneux, le groupe s’envolait pour une tournée en Palestine)

Suite et fin de l’entrevue (la seconde partie)

La politique, la censure ou le choix médiatique, la complicité avec Mouss et Hakim du groupe Origines contrôlées (ex Zebda), l’inspiration pour le 2è album, le film « Bienvenue chez les Ch’ti », les sans-papiers

Extrait des titres en live « Dégage » et « Salutations révolutionnaires » (Quand faut y aller, faut y aller) avec Mouss et Hakim, les chansons « Ah, Si j’étais président… » Voir le clip sur le site (enregistré avant ou après l’élection de la République 2007 … prémonition ?), « la chasse ouverte »

Retrouvez sur cette page tous les nouveaux talents musicaux qu’OTORADIO soutient.

Alexis

mai 10th, 2009

5 comments