Ateliers radio

Une journée à la Maison des arts de Bagneux avec des écoliers

Un document sonore élaboré à la Maison des arts de Bagneux par les élèves de CM2 des écoles Maurice Thorez et Paul Vaillant Couturier.

Émission diffusée le lundi 23 mai 2011 à 19 heures, et en archive en bas de l’article.

Un projet conduit par Laurence Vidil, responsable des actions pédagogiques et animé par la plasticienne Fabienne Oudart et la documentariste sonore Maria Noce.

« Une journée à la Maison des arts »

Un document sonore monté par Sylvie avec la participation de Maria Noce.
Composé et présenté par vingt quatre élèves des classes de CM2 des écoles Maurice Thorez et Paul Vaillant Couturier.
Chaque semaine, les élèves accompagnés par David et François leurs professeurs, se retrouvent à la Maison des arts et contribuent à l’élaboration de ce document sonore. Chacun produit des sons pour illustrer une journée entière vécue dans l’atelier d’art plastique. Cette création est le fruit de leur travail sonore. Ici, ils modèlent le son comme on sculpte la matière. Ils inventent une nouvelle musique, cherchent des formes sonores, improvisent et parfois chantent à l’unisson !
Voici les témoignages de Nicolas, Oussama, Aurelien, Léo, julien, Nasrim, Edison, Carmen, Christine, Sadyé, Marie-Claire, Mathieu, Amir, Justine, Seynabou, Nesrine, Nicolas, Hadia, Hadja, Chahine, Lucas, Richard, Luce et kamilia :


Au début, à la Maison des arts, nous avons appris à nous servir d’un enregistreur dans le but d’illustrer par des sons une journée à la Maison des arts. Il fallait recréer une ambiance dans un atelier d’artistes. On a fait trois groupes où les élèves de Paul Vaillant Couturier et ceux de Maurice Thorez étaient mélangés. Nous avons enregistré des bruits dans le parc : des pas dans le gravier, des branches qui bougent, dans la rue : des voitures qui démarrent des passants qui parlent. Ensuite quand on a écouté nos prises de son, nous avons découvert des bruits qu’on ne pouvait pas entendre sans l’enregistreur, il y avait aussi beaucoup de bruits parasites comme des respirations, ou des sons qui faisaient comme si on avait secoué ou gratté le micro. La semaine d’après, nous avons pris des sons de voix, on devait parler ou chanter et puis on a écouté tous nos enregistrements pour couper des passages qui n’étaient pas intéressants et pour mixer. Souvent, les prises de son n’étaient pas assez longues, on a dû les recommencer. La dernière semaine, nous avons monté un documentaire sonore en déplaçant les sons que nous avions enregistrés à l’aide de Maria. Nous avons appris beaucoup de choses comme des mots nouveaux : storyboard, mixer… et aussi qu’à partir de n’importe quel bruit on pouvait inventer une histoire.

David : « Qu’as-tu préféré faire à la maison des arts » ?

Justine : « j’ai aimé faire des enregistrements.
J’ai aimé le bruit du déchirement des feuilles.
J’ai appris comment faire les enregistrements ».

Nicolas : « J’ai aimé le travail sur le son.
J’ai aimé quand on enregistrait et on découpait les pistes.
J’ai aimé le bruit quand on découpait les feuilles ».

Hadia : « J’ai aimé les découpages et la peinture ».

Chahine : « J’ai appris que si on enregistre des bruits, on entend tous les bruits, même ceux qu’on n’entend pas ».

Seynabou : « J’ai aimé enregistrer les sons.
J’ai aimé le bruit du tabouret qui tourne ».

Amir : « J’ai aimé comment faire pour enlever les sons.
J’ai appris comment faire un document sonore ».

Luce : « J’ai aimé faire de la peinture, enregistrer des sons, le travail manuel avec des anciens disques de musique. On devait faire du découpage, du collage plein de choses très amusantes.
J’ai aimé le bruit de la porte qui claque.
J’ai appris ce qu’est un artiste ».
Nous vous invitons à découvrir l’ensemble des créations artistiques réalisées tout au long de l’année par les élèves de la ville, autour des thématiques de la lumière, du son et de l’art urbain. Cette exposition s’intitule,  A hauteur de mes yeux, et se déroule à la Maison des arts du mardi 24 mai au 16 juin.

A écouter :


sylvie

mai 23rd, 2011

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *