Destination soleil

Le Costa Rica, destination de tourisme écologique

Surf, plongée sous-marine, sur les plus belles plages du Costa Rica avec Pascal Bellagamba, ce jeudi 24 juin à 19h

Émission Destination Soleil, disponible en archives * en bas de page.
Présentée par Ambroise

Destination : l’Amérique centrale

Pascal Bellagamba, professeur d’économie et gestion, nous propose un voyage, Paris – Miami – Costarica en douze heures. Le Costa Rica, un pays tropical très diversifié où il fait 25° le soir. Première escale, la ville de San José la capitale du Costa Rica, avec son activité commerciale assez dense, ses restaurants assez folkloriques ou l’on vous sert généralement le plat national à base de légumes et des haricots noirs qu’on appelle Gayopinto, accompagné de la bière impériale ( la marque locale).

Surf, ballade en forêt, plongée sous marine dans les eaux transparentes du Costarica, ce pays de l’Amérique Centrale surtout connu pour son écotourisme très développé, ses chaînes de montagne très importantes, ses belles forêts tropicales et son climat sec au nord, et humide au sud. Le Costarica est aussi connu pour ses parcs naturels et ses forêts vierges ou on y croise des singes, des jaguars, des serpents et des oiseaux magnifiques de toutes les couleurs. 30 à 40% des richesses proviennent du tourisme.

Le voyage se poursuit et direction le port de Pountarenas à 200kms de San josé sur la côte pacifique ou on peut pêcher des requins et de ce port on peut rejoindre la presqu’île de Nicoya ou aller à Montezuma, la ville des surfeurs et sa plage magnifique qui fait 10kms, avec des vagues de 2 à 3 mètres,  La jungle arrive en bord de mer, les arbres tombent dans l’eau, et on entend les singes le soir.

Le Costa Rica, un pays à découvrir seul, de préférence entre fin novembre et fin mai, période idéale pour mieux profiter de la beauté du pays.

Voyage sur Destination Soleil, avec le spécialiste du Costarica, Pascal Bellagamba, ce jeudi 24 à 19h sur Otoradio

* L’émission en archive : mode d’emploi

Pour (ré)écouter l’archive depuis la fermeture de Wat : il suffit de nous la demander en écrivant un commentaire en bas de page.

ambroise

juin 24th, 2010

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *