politique

25 candidats aux élections législatives 2012 pour 2 sièges de députés pour Arcueil, Cachan, Villejuif, Montrouge, Bagneux, Malakoff

Elections législatives : zoom sur les 11èmes circonscriptions du Val-de-Marne (Arcueil, Cachan, Villejuif) et des Hauts-de-Seine (Bagneux, Montrouge, Malakoff)

En France, 6 611 prétendants se présentent aux élections législatives pour 577 sièges à pourvoir. Difficile de se faire une idée quand on compte pas moins de 15 candidats pour Bagneux / Montrouge / Malakoff et 11 postulants (comme la moyenne nationale de 11,5) à Arcueil / Cachan / Villejuif.

Y a t-il un enjeu dans ces circonscriptions ?

Les députés sortants se représentant, Jean-yves Le Bouillonnec, Maire de Cachan, député depuis 2002 et Marie-Hélène Amiable, Maire de Bagneux, députée depuis 2007, sont-ils en danger pour leur réélection ?
A priori non. Peu de surprise attendue. Décryptage.

Les candidats de la 11ème circonscription du Val-de-Marne

Jean-yves Le Bouillonnec (PS), candidat sortant, est en fonction à l’Assemblée Nationale depuis 10 ans. En 2007, au second tour, il devance l’UMP avec 63% des voix (abstention 46%). En plus de son expérience de terrain, il surfe sur la victoire du Parti Socialiste aux Présidentielles et se revendique le candidat de la majorité présidentielle.

Les outsiders :
Le candidat Ecologiste (EELV) Christian Metairie, premier adjoint au Maire d’Arcueil, représente les verts aux é‰lections. En filigrane, il s’agit d’un symbole fort de la Mairie d’Arcueil à propos des futures élections municipales en 2013. La baisse constante des Verts dans la circonscription n’est pas de bon augure. A la précédente élection, le renommé homme politique Alain Lipietz (un temps désigné candidat des Verts à l’élection Présidentielle 2002 avant d’être évincé) n’avait recueilli que 5% des voix (4 fois moins qu’en 1997).

La circonscription n’est pas sujet à une triangulaire à gauche.

La jeune candidate Christelle Prache (29 ans), sous l’étiquette UMP, a peu de chance d’être élue sans une improbable triangulaire au deuxième tour, qui pourrait diviser la forte majorité gauche de la circonscription.

Peu connu, Gilles Delbos (Front de Gauche), conseiller général à Villejuif, se désistera probablement s’il arrive derrière M. Le Bouillonnec. Même s’il peut bénéficier des scores importants du Front de gauche au 1er tour des présidentielles 2012, cela ne suffira probablement pas tant l’avance du Parti Socialiste est importante. Jean-Luc Mélanchon avait recueilli 21% des voix à Arcueil et à Villejuif mais était toujours devancé par François Hollande.

Une mention spéciale au candidat Jean-François Harel (centriste, conseiller municipal à Villejuif) pour une campagne visible dans la circonscription, et pour être le seul des 11 candidats à avoir adressé un email à OTORADIO pour présenter son programme.

Les candidats de la 11ème circonscription des Hauts-de-Seine

En 2007, Marie-Hélène Amiable (52 ans, Maire de Bagneux, PC) avait devancé avec 59% des voix (abstention 41%) son principal adversaire Jean-Loup Metton (Nouveau Centre), Maire de Montrouge, 50 ans. Monsieur Metton, également conseiller général, se représente. Il a dit abandonner cette fonction au département s’il est élu (en raison de la loi du non-cumul des mandats).

Le duel pourrait être renouvelé en 2012 entre maires de la circonscription avec un avantage à la candidate communiste sortante qui peut compter sur le soutien de la Maire de Malakoff, Catherine Margaté étant sa suppléante.

Mme Amiable bénéficie aussi d’un autre soutien « people » plutôt inattendu, apprend-on par un message laconique sur le site de la candidate, il s’agit de l’humoriste Guy Bedos. De même, le footballeur professionnel de Sochaux, jouant en poussin à Montrouge, Marvin Martin porte aussi son soutien à la sortante. Lui sera sur un tout autre terrain pendant les élections puisqu’il débute l’Euro 2012 avec l’équipe de France lundi 11 juin contre l’Angleterre.

Le Parti Socialiste peut-il ravir la place aux communistes ?

L’idée a certainement traversé l’esprit des socialistes. Mais l’ancrage des communistes reste fort à Malakoff et Bagneux. Forts du succès des Présidentielles, les ténors socialistes se déplacent dans la circonscription. Benoit Hamon en visite de soutien à la candidate PS, Julie Sommaruga (36 ans, Maire-adjointe de Bagneux) … Et Martine Aubry, qui a fait d’une pierre deux coups, en faisant « son marché » à Malakoff et à Châtillon (commune limitrophe comptant pour une autre circonscription) pour soutenir les candidats Julie Sommaruga et Jean-Marc Germain, son ancien directeur de cabinet dans la 12e circonscription des Hauts-de-Seine le 23 mai dernier… Ségolène Royal s’était quant à elle rendue à Bagneux avant les Présidentielles (en mars), déjà pour soutenir la candidate désignée PS.

Tension de campagne ? Le local du PS Bagneux a été dégradé le week-end dernier, apprend-on du site de la candidate socialiste.

La surprise : Baptiste Marcel (ingénieur informaticien) représente le nouveau Parti pirate. Lancé en Suède, ce jeune parti attire des adeptes et des électeurs dans le monde, pour une e-démocratie.

Le parti du renouvellement : Un souffle nouveau du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) quii présente deux candidatures féminines et jeunes (28 ans dans la 11ème circonscription du Val-de-Marne et 25 ans dans les Hauts-de-Seine)

 

A lire aussi : Les résultats du premier tour des élections législatives dans les communes d’Arcueil, Gentilly, Cachan, Villejuif, Bagneux, Châtillon, Malakoff, Montrouge et autres villes du Val-de-Marne (94) et des Hauts-de-Seine (92)

Alexis

juin 8th, 2012

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *