Culture locale

Cachan : Exposition de l’artiste Alfonso Diaz Uribe à l’Orangerie

Emission Culture locale présentée par Sylvie

A écouter :
Le lundi 9 décembre à 19 heures
Rediffusions à 8h, 10h et 16h (mercredi), à 12h et 16h (jeudi et vendredi), à 7h et 22h (samedi et dimanche)

Rencontre avec l’artiste plasticien américo-cachanais Alfonso Diaz Uribe

Nous rencontrons Alfonso Diaz Uribe à l’Orangerie de Cachan où il expose ses œuvres jusqu’au 21 décembre 2013.

Alfonso Diaz Uribe présente ses sculptures et ses peintures dans la salle d’exposition de l’Orangerie de Cachan jusqu’au 21 décembre 2013. Il nous raconte son histoire et répond à nos interrogations. La photo qui illustre l’affiche de l’exposition le présente assis entre deux chaises, une photo dont il est l’auteur et dont il dit qu’elle « résume la complexité de sa situation, une vie partagée entre deux cultures : américaine et occidentale ». Ses oeuvres parlent de son histoire et de l’histoire de ses origines sud-américaines. La montagne de l’indigène Manuel Quintin Lame est une sculpture à laquelle il est très attaché. Elle raconte la légende de Manuel Quintin Lame leader indien de la région du Cauca en Colombie. Cet homme est aujourd’hui le symbole de la lutte pour la conquête des terres et des droits des indiens de cette région. Cette œuvre a un point commun avec toutes ses autres, elles sont suspendues. Il nous confie qu’il veut donner à ses installations un effet aérien et léger.

Au premier plan : La montagne de l'indigène Manuel Quintin Lame

Au premier plan : La montagne de l’indigène Manuel Quintin Lame

Exposition Alfonso Diaz Uribe

Exposition Alfonso Diaz Uribe

 

Autres événements :

le 13 décembre : performance de l’artiste autour de son œuvre la montagne de l’indigène Manuel Quintin lame avec la conteuse espagnole Tatia Quintanar à l’Orangerie de Cachan.

A Arcueil, jusqu’au 14 décembre à la galerie Julio Gonzalez : exposition de l’artiste plasticien Bruce Clarke, intitulée Precarious lives. Ancien militant de la lutte anti-apartheid, Bruce Clarke continue d’exprimer dans ses oeuvres les combats de nos contemporains.

Bruce Clarke, La meilleure façon. A la galerie Julio Gonzalez d'Arcueil

Bruce Clarke, La meilleure façon. A la galerie Julio Gonzalez d’Arcueil

 

sylvie

décembre 3rd, 2013

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *