Culture locale

A Arcueil et Gentilly, un exemple de pratiques écologiques et solidaires – 2ème partie

Culture locale, une émission présentée par Sylvie

Diffusée le lundi 5 décembre 2011 à 19 heures et désormais en archive

Rencontres avec la responsable du magasin bio de Gentilly et les animateurs et adhérents de la Maison des Solidarités

L’agriculture biologique naît au début du XXème siècle, en Europe, grâce à ses fondateurs, humanistes et scientifiques : Raoul Lemaire, Henri-Charles Geffroy, Albert Howard et Rudolf Steiner. Ils prônaient déjà le développement durable. Mais aujourd’hui nous constatons une industrialisation et une intensification mondiale de la production agricole bio ainsi qu’une augmentation de la consommation de ses produits.

Est-ce possible de consommer des produits régionaux de saison, de les cultiver selon les règles de l’agriculture biologique, de leur donner du goût, de les rendre accessibles financièrement et de développer cette filière dans le respect de l’environnement ?

Nous abordons toutes ces questions avec la responsable du magasin bio de Gentilly. Fabienne François, notre invitée dans le studio de la radio, tente de répondre à nos interrogations.
La bulle, le magasin bio de Fabienne et Suzanne

« La Bulle » c’est le nom très enveloppant du magasin de Fabienne François, dédié à la vente de produits écologiques et issus de l’agriculture biologique. Elle s’implante à Gentilly, après deux années consacrées à l’élaboration de son projet. La boutique ouvre ses portes en avril 2011, en face de la Médiathèque et de la maison de la photographie Robert Doisneau.
Pourquoi « La bulle » ? Parce qu’elle lui rappelle les petites cellules sur lesquelles elle travaillait en tant que micro-biologiste, spécialisée dans la bio-dépollution des métaux lourds. C’était juste avant de créer son entreprise.

Depuis, Suzanne Newman a rejoint l’aventure. Elles nous accueillent dans leur bulle, ce jour gris d’automne. Un étal de fruits et légumes fraichement récoltés et savamment disposés, s’avance sur le large trottoir de la rue d’Arcueil, très passante mais peu animée. Elles nous offrent une tisane de jouvence, comme à toutes les personnes qui entrent dans le magasin, curieuses de leur démarche et prêtes à discuter. Elles veillent à nous proposer des marchandises de qualités dont elles connaissent la provenance, ce qui nous donne envie d’essayer, de sentir et surtout  de goûter tous les produits alignés sur les étagères couleur miel satiné.

Avant de retrouver Fabienne François, nous écouterons la deuxième partie de notre reportage consacré aux participants et aux animateurs de la Maison des Solidarités à Arcueil. Nous commençons par le témoignage des adhérents du réseau d’échanges réciproques des savoirs, ensuite Stéphanie nous présente le secteur parentalité et enfin Sandrine nous explique le fonctionnement de l’ AMAP. Martine, bénévole et administratrice de l’association, continue de nous guider dans la maison.

L’émission en archive : mode d’emploi

Depuis la fermeture de Wat, cette archive n’est plus disponible à l’écoute.
Pour la (ré)écouter : il suffit de nous la demander en écrivant un commentaire en bas de page.

Des exemples de pratiques écologiques :

Jeanne-Aurélie et Marina, citées par Fabienne François, propose une large gamme de couches lavables bio dans leur magasin ApiNapi à Paris 12ème et sur internet.

– et Pthiboo propose des couches lavables et d’autres tissus lavables bio et naturels pour toute la famille sur internet.

Pour voir et écouter la première émission :

http://www.otoradio.com/arcueil-et-cachan-exemple-de-pratiques-ecologiques-et-solidaires-partie1

 Fabienne FrançoisSuzanne avec un client autour d'un verre Otoradio à l'intérieur de la Bulleles produits frais artisanaux et locauxrencontre du réseau d'échanges réciproques de savoirsl'espace lectureles participants de l'Atout savoirsl'espace parents-enfants au grenier

sylvie

décembre 5th, 2011

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *