Culture locale

Les 400 ans de l’Aqueduc Médicis et l’inauguration officielle de la promenade à Arcueil

Émission Culture Locale présentée par Cécilia Berder sur la promenade des aqueducs à Arcueil

Avec la participation de Sylvie

Téléchargez l’émission La promenade des aqueducs à Arcueil

Ecoutez le reportage d’Emile Rabaté dans l’émission A l’air d’été sur l’ouverture de la promenade des aqueducs.

Présentation de la promenade par Sylvie

Le samedi 22 septembre a eu lieu l’inauguration officielle de la promenade des aqueducs. De nombreuses activités étaient proposées pour le bonheur des jeunes comme des moins jeunes. Des ateliers de création d’éolienne ou de cartes en argile en passant par le groupe Urbaphonix (création sonore à partir du mobilier urbain) : tout était fait pour que cette promenade se passe de la plus belle des manières. Une fanfare accompagnait les promeneurs le long de la ballade.

Toute une histoire.

Pour compléter notre culture sur les aqueducs, quittons Arcueil et sa promenade pour nous déplacer à quelques pas d’ici sur l’Aqueduc de Médicis.

Remontons le temps 400 ans en arrière.

A l’époque, au XVIIème siècle, obtenir de l’eau était difficile. Il existait tout d’abord des problèmes de qualité : les puits étaient pollués. Mais aussi de quantité : tarissement des fontaines, pompes à eaux coûteuses. Cette situation pousse Henri IV à lancer la construction d’un nouvel aqueduc. La recherche de sources s’oriente ainsi vers Rungis où les Romains avaient capté l’eau pour Lutèce. Après l’assassinat d’Henri IV par Ravaillac en 1610, c’est sa veuve Marie de Médicis qui reprend le projet. L’eau récoltée servait principalement à alimenter les fontaines du jardin de Luxembourg et son palais en construction (41%). Pour le partage du reste de l’eau, 31% allaient aux religieuses, au Clergé. Les 28% restant était pour le tout Paris, autrement dit le Tiers Etat. Cet édifice de 13km reste le passage entre la métropole et ses banlieues. Au gré de son parcours, on peut y voir un moyen de communication, un lien qui unit et fortifie une région. A l’époque, il était facile de rejoindre à pied sec Rungis à Paris. Désormais, l’aqueduc est coupé par une autoroute.

La galerie de répartition des eaux de l’aqueduc entre la Reine, le Clergé et le Peuple.

Dans les années 1900, la population de la ville de Paris ne cesse de croitre. La santé et l’alimentation s’améliore. Ainsi, les besoins en eau deviennent de plus en plus importants. Après la construction du Canal de l’Ourcq, de réservoirs et de nombreuses fontaines publiques, l’aqueduc de Médicis, en mauvais état est abandonné et définitivement désaffecté en 1904. Cependant, ses eaux alimentent toujours le lac artificiel et la cascade du parc Montsouris.

2013 marque le 400ème anniversaire du début de la construction de l’aqueduc. Tout au long de l’année, le groupement associatif Médi8 organise différentes manifestations pour célébrer le plus long monument historique de France. Bien qu’il soit pour sa plus grande partie enterré, le parcours du Médicis est ponctué de 27 regards.

Le trajet de l’aqueduc Médicis et ses 27 regards

Alors habitants de Cachan, Arcueil, Gentilly, ou ailleurs, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’aqueduc durant l’année 2013. Des pique-niques, des visites, des expositions, des conférences et des rallyes pédestres seront organisés le long du trajet de l’aqueduc. Le calendrier des manifestations.

 

Cecilia

octobre 29th, 2012

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *