Oto Solidaires

Spéciale Résistance : Entretien avec Marcel Roucaute, arcueillais, ancien combattant (partie 1/2)

Oto Solidaires N°37 du 3 mai 2007 : Spéciale Résistance

Emission n°37 – Entretien historique avec l’Arcueillais Marcel Roucaute (ancien combattant de la résistance, membre de l’ARAC et de l’ANACR) 1ière partie

Marcel Roucaute était au contrôle des effectifs, il avait seulement une arme pour se défendre.

Et «Sur le front, je n’ai pas tiré.» nous confie-t-il.

Il explique les techniques de la guerre comme les tranchées. Il raconte la nuit très froide du 16 au 17 janvier…

«En 39/40, personne voulait se battre (….) Ce n’était pas comme en 14»

Ce résistant, nommé Gaston à cette époque, raconte qu’il fut chanceux de ne pas s’être fait arrêté.

Nous rendons hommage à cet ancien combattant de la seconde guerre mondiale décédée le 13 mars 2011.

Ecoutez la seconde partie de l’entretien de Marcel Roucaute dans Oto Solidaires N°38

Retrouvez aussi le témoignage de la Famille Penillault dans Oto Solidaires N°36 et celui de Gaston Doiselet dans Expression Libre N°15

Cette émission est de nouveau en archive. Pour réécouter une autre émission, veuillez écrire un commentaire sous le billet de l’émission.

 ANACR 2/3 – Marcel Roucaute 1/2

lionel

mai 3rd, 2007

5 comments

5 Comments

  1. Alexis says:

    Avec beaucoup de retard, l’archive est désormais en ligne.

  2. Charles says:

    Bonjour, serait-il possible d’avoir l’archive ou de la remettre en ligne ?

  3. Alexis says:

    Bonjour Bart, nous allons faire le nécessaire prochainement pour remettre cette archive en ligne.

  4. Bart says:

    Bonjour serait-il possible d’avoir le Fichier ou de remettre en ligne tout l’artivle Ainsi que l’interview merci

  5. Pingback: Témoignage d’un ancien combattant de la seconde guerre mondiale, Marcel Roucaute (partie 2/2) – Oto Solidaires 38

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.