Culture & Découverte

Entre art et essai, retour sur le festival Frasq 2012 au Générateur à Gentilly

Emission Culture & Découverte, speciale Frasq

Présentée par Alexis avec Sylvie et Céline
Mercredi 16 janvier 2013 à 19h30 et désormais en archive

Frasq, un festival à l’art de la performance

Entre expérimentations et essais, de nombreux artistes ont été au rendez-vous du festival Frasq, pour sa 4ème éditiondu 6 au 28 octobre 2012. Installé aux portes de Paris à Gentilly, au Générateur, le lieu grandit et se construit par sa marginalité.

Présentation du Générateur

Anne Dreyfus, chorégraphe, danseuse et directrice artistique du Générateur, présente l’histoire du lieu datant de 1932, et qui était l’ancien cinéma de la ville dans les années 1970 (sous le nom de Gaîté Palace) avant de devenir un entrepôt de quincaillerie. C’est en 2006 que le site devient le Générateur, un espace destiné à la création des arts vivants et actuels  dans le domaine visuel et sonore.

Ecoutez un extrait de l’interview d’Anne Dreyfus (Par Pauline Frot, dans Culture Locale, octobre 2010).

La programmation du Frasq

Les artistes ont tous présenté des œuvres singulières et nous vous proposons 3 performances présentées par les artistes eux-mêmes.

Eryck Abecassis & Olivia Rosenthal pour Noisindia : une performance multimédia (des images du Bangladesh et des sons d’Inde).
Le projet est né en 1989 lorsqu’Eryck visite le chantier de démolition navale de Chittagong au Bangladesh « J’étais fasciné par ses bâteaux en ruine ». L’auteur Olivia Rosenthal lit les témoignages pendant la performance. Elle s’exprime sur le sujet de la poésie négative de la métamorphose « la métamorphose peut avoir des aspects positifs ou négatifs. L’aspect positif, c’est qu’il y a du recyclage (…) que rien ne se perd, que tout se transforme. Après l’aspect négatif, c’est à quelle condition qu’on peut faire ça? (…) On envoie des ordures [dans un pays étrangers], c’est interdit, sauf que comme c’est un bateau .. La question est de savoir si un bateau est une ordure ou non. »

Chantier de démolition navale, Chittagong, Bangladesh. Photographie de Yann Arthus-Bertrand

Lilit Vardanyan (Arménienne) et Fatiha Mellal (d’origine Algérienne) pour Home (3ème partie) : une performance chorégraphique

Lilit Vardanyan

Fatiha Mellal

Lilit Vardanyan












Clyde Chabot pour Sicilia : une performance théâtrale à table

Clyde Chabot nous parle de son spectacle Sicilia. Metteur en scène au sein de sa compagnie La communauté inavouable, elle crée depuis 20 ans des spectacles à partir de sa propre histoire et de ses questionnements sur le monde qui l’entoure. Avec Sicilia, elle invite le public à être acteur de sa performance théâtrale, elle y pose la question de ses origines italiennes dont la mémoire a été, dit-elle, quasiment effacée.
De son voyage en Sicile naît une histoire. Le public s’installe avec elle autour d’une grande table ovale. Il écoute son récit, en regardant les photos de son voyage et en dégustant du Pécorino au poivre, un des seuls ingrédients connus de cette culture qui, rajoute-t-elle, ne lui a pas été transmise.

Alexis

janvier 15th, 2013

No comments

Comments are closed.