Les temps forts des interviews des candidats aux Municipales d’Arcueil


Retrouvez le bilan et quelques moments forts des 4 interviews du premier tour

A écouter en exclusivité sur Otoradio, avant le débat des 2 candidats à Arcueil au second tour

— Article en cours de rédaction —

Dans quel état êtes-vous ?

Christian Métairie : “normal”, “y a un petit peu de tension”

Clotilde Galhié Louise : “enthousiasme, dynamique (…) déterminée”

Benoit Joseph Onambélé : “il faut rester modeste, […] en tout cas, nous avons l’intention de gagner”

Thomas Giry (à propos de Karim Baouz) : “plein d’énergie”

Votre parcours professionnel / politique :

Christian Métairie : enseignant à l’université d’Orsay à la retraite, élu depuis 1989 à la mairie d’Arcueil

Clotilde Galhié Louise : cadre commercial, première campagne en tant que tête de liste

Benoit Joseph Onambélé : urbaniste, a passé 20 ans dans le Parti Socialiste et quitte le PS en 2017, suppléant sans étiquette d’Albane Gaillot lors des législatives de 2017

Thomas Giry, enseignant en mathématique (à propos de Karim Baouz) : Karim Baouz, 49 ans, fils de maçon, a rejoint LFI en cours du dernier mandat

A propos des maires démissionnant en cours des mandats :

Christian Métairie : “partir en milieu de mandat, est une pratique assez classique (…) je suis pas complètement persuadé que c’est forcément la bonne chose (…) j’irai jusqu’au bout de ce mandat”

Sur la pandémie du coronavirus :

Christian Métairie : “je trouve bien que ce ne [soit] pas le maire qui décide de fermer…”

L’écriture inclusive :

Christian Métairie : “il y a un certain nombre de personnes opposées, en particulier dans le monde du journaliste, moi je suis très attaché” “Quand on dit pour l’écriture, le masculin l’emporte sur le féminin, (…) c’est une violence très forte”

Clotilde Galhié Louise : “le masculin neutre, restons simple.”

Benoit Joseph Onambélé : “ça fait suranné”, “dans le dernier ANC, y a même un passage où c’était ridicule”, “il y a aussi la beauté du geste”.

Thomas Giry (avis personnel, pas de consultation de la liste) : “sur le principe, c’est probablement quelque chose de positif”

Le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC) :

Christian Métairie : “nous avons mis à Arcueil y a longtemps, le droit de saisine du conseil municipal, j’entends bien que ce n’est pas un droit de référendum, (…) avec 200 signatures (…) 40 pétitions demandant à passer au conseil municipal”

Clotilde Galhié Louise : “remettre en place une permanence de dialogue”

Benoit Joseph Onambelé : “d’un point de vue nationale, c’est une bonne idée” “le seuil d’1 million nationalement est bien” “Sur Arcueil, je pense qu’on a des dispositifs qui existe et qui sont bons. La pétition citoyenne (…) c’est une bonne chose” “La question en revanche, c’est qu’est-ce qu’on fait quand les gens ont pétitionné? C’est pas dire “circulez y a rien à voir” comme ça a été fait sur les 5 dernières pétitions”

Thomas Giry (représentant de la liste de Karim Baouz) : “on a le référendum d’initiative municipale (…) 15% des électeurs pourraient susciter un référendum local”

Les mesures d’AntiCor :

Christian Métairie : “je suis assez favorable, en particulier sur le cumul des mandats (…) votre question me vise un petit peu (…) je suis un petit cumulard, (…) mon mandat de conseil départemental dure encore 1 an et je ne démissionnerai pas avant” “en région parisienne, on a un vrai problème du cumul des mandats lié à métropole du grand Paris” “je ne siégerai pas à la métropole, je ne siégerai pas au territoire” “je ne préside aucun organisme, type office HLM”

Clotilde Galhié Louise : “transparence”

Benoit Joseph Onambélé : question pas évoquée mais signature de la charte .

Thomas Giry (représentant de la liste de Karim Baouz) : “signature de la charte Anticor pour tous les élus de la majorité et le non-cumul des mandats à la fois simultanément et dans le temps”

La retraite :

Christian Métairie a déjà répondu à la question sur la réforme des retraites dans une précédente émission.

Benoit Joseph Onambélé : “je ne comprends pas pourquoi il y a besoin de faire un 49.3 alors qu’il y a une conférence de financement qui est en cours”. Interrogé sur la déclaration de Dominique Jacquin (conseiller municipal d’opposition sortant) envoyant une pique à M. Métairie se représentant à 66 ans alors qu’il défend la retraite à 60 ans. “J’aurais dit à Dominique on attaque pas les gens sur leurs âges (…) ça voudrait dire qu’on peut pas etre maire à 39 ans (…) la question, c’est est-ce qu’on aime les gens, après on décline, enfin on déroule, parce qu’on décline ça voudrait dire autre chose!”

Thomas Giry : “on nous décrit les choses de façon extrêmement inquiétante. (…) Parce qu’on vit plus vieux, il faudrait travailler plus longtemps. Alors qu’on peut faire l’analyse inverse, on vit plus vieux parce que (…) la retraite à 60 ans a permis d’échapper à la pénibilité au travail” “Par rapport au 49.3, la stratégie [des Insoumis] consistant à déposer beaucoup d’amendements (…) c’est vrai que c’était des amendements de forme sauf que si vous écoutez les débats, les interventions étaient des interventions de fond, pour poser des questions (…). C’est comme ça qu’on s’est rendu compte que la revalorisation du point de retraite était indexée sur un indicateur qui n’existait pas.”

Les impots :

Seulement Christian Métairie a eu la question : “les impôts n’ont pas augmenté depuis 17 ans et nous nous engageons à ne pas les augmenter durant les 6 prochaines années

  • Les transports et particulièrement le vélo (Arcueil a la note de E/G par le FUB)

Christian Métairie : “nous allons construire une politique locale du vélo”

Clotilde Galhié Louise :

Benoit Joseph Onambelé :

Thomas Giry (représentation la liste de Karim Baouz) :

  • L’urbanisme

Christian Métairie : “le permis de construire et heureusement n’est pas à la discrétion du maire, il y a un plan local d’urbanisme. ” “nous ne consommerons plus de terres disponibles [de terrain vides] (…) et nous essayerons de regagner sur un certain nombre d’espaces de la nature en ville.” “la ville n’a pas vocation à être propriétaire foncier.” (en référence au projet de vente de l’ancienne poste d’Arcueil devenus en partie le studio d’Otoradio)

Clotilde Galhié Louise : “stop à la bétonisation”

Benoit Joseph Onambelé :

Thomas Giry (représentation la liste de Karim Baouz) :

  • Quel projet de l’ancien centre de santé Maï Politzer dans le parc Paul Vaillant Couturier :

Christian Métairie : “pas de décision prise”

Clotilde Galhié Louise : il faut l’ouvrir

Benoit Joseph Onambelé :

Thomas Giry :

  • La sécurité :

Christian Métairie : “les questions de police sont des questions de responsabilité de l’état. Toute personne qui raconte qu’en créant une police municipale, il va éradiquer le deal ou qui va suprimer les vols à l’arraché est quelqu’un qui n’est pas sérieux et crédible” “je ne promets rien sur cette question de deal parce que je sais que je ne saurais pas le faire mais je sais que personne ne sait le faire.” “nous avons déjà commencé à installer sur Arcueil une police municipale, nous allons renforcer ces services (…) permet de traiter les questions d’incivisme sur le stationnement, (…) les dépôts sauvages” “la police municipale ne sera pas armé” “un système de vidéosurveillance où les caméras sont surveillées en permanence par un agent, ça a un cout considérable, une efficacité qui reste à prouver” “nos caméras (…) pour le moment joue un role dissuasif.”

Clotilde Galhié Louise : 5 agents pour une police municipale “on connait le cout” “tout le monde propose une police municipale, ça devient un choix” “la sécurité est un choix primordial”

Benoit Joseph Onambelé : “nous proposons une police municipale, nous sommes sommes une des dernières villes à ne pas en avoir, y en a une à Cachan, Villejuif, L’Hay-Les-Roses…” “du coup les deals, ça vient chez nous” “une police municipale 7/7 avec 15 agents” “l’éclairage, c’est important (…) une ville la nuit, ça doit pas être sombre” “là où il y a de l’activité, il n’y a pas de deals, les deals vont ailleurs”

Thomas Giry :

  • Qu’avez-vous pensez de notre initiative ?

Christian Métairie : “toutes les formes du débat politique sont utiles, Otoradio participe (…) je suis content d’être venu ici”

Clotilde Galhié Louise :

Benoit Joseph Onambelé : “j’ai pris beaucoup de plaisir” “sur cette campagne, je ne voulais aucune médiatisation” “Quant M. Raposo m’a appelé, j’étais embêté” “on a pu parler du fond… j’ai même appris des choses, c’était plutôt bien”

Thomas Giry :


A propos de Alexis

Président - Fondateur d'OTORADIO et de l'association Radioweb Banlieue Sud, Depuis 2006, présente Culture & Découverte et diverses émissions (locale, politique, voyages, sciences) Animation également des émissions exceptionnelles en direct et en public (jeu radio, fête, salon, festival)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.